De l’eau dans les vignes de l’Arjolle favorise l’évolution de la biodiversité.

Pourquoi créer une mare dans les vignes ?

La biodiversité en milieu agricole et viticole est liée à des habitats, c’est à dire à des lieux où logent les insectes et les plantes. Plus ces lieux sont développés, plus la faune et la flore de ces habitats se multiplient. Dans cette mare crée une résurgence d’eau, autrement dit un alimentation en eau permanente.

Elle se trouve entre deux parcelles de vignes du domaine : l’Aryolle où sont plantés les Syrah et le Muscadas, qui produit les Cabernet-Sauvignon. Une matorale, espace de garrigues basses, s’y loge déjà. Dans cet espace, la mare s’est créée naturellement. En amont s’écoule un ruisseau qui va amener des possibilités de faunes et de flores supplémentaires. Des massettes, types de roseaux, accompagnent également la biodiversité de cet espace d’eau.

L’intérêt des mares temporaires est simple : elles peuvent être aussi bien sèches qu’en eau. Dans ces mares, s’installe une faune habituée aux conditions extrêmes, capable de supporter aussi bien les périodes de forte sécheresse que de grande humidité. Il y a notamment sur les mares existantes de l’Arjolle (3 au total), une espèce protégée : le pélodyte ponctué (cf. photo).

L’impact direct de cette mare sur les vignes de l’Arjolle n’est pas encore connu.. Nous savons que les oiseaux ou encore les chauve-souris ont la possibilité de s’abreuver grâce à ces points d’eau. Ces derniers consomment les insectes ravageurs de la vigne dans ce secteur, comme les papillons nocturnes.

Huit mares ont été créées sur les Côtes de Thongue dans le projet de la Biodiversité, labellisé Terra Vitis. Ce projet est suivi par le conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon et animé par la fédération des IGP et co-financé par le Conseil Général.

Cette mise en place est la suite logique de la plantation de haies et l’ouverture de milieux naturels dans la région des Côtes de Thongue.

 

Propos de Charles Duby

 

Biodiversité : pélodyte pontué

Une pélodyte ponctué, espèce protégée dans les vignes de l’Arjolle

Création d'un point d'eau à l'Arjolle

Création d’un point d’eau à l’Arjolle

Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest