L’exemple de diffuseurs de phéromones pour limiter les ravages du ver de la grappe.

 

IMG_3016

Il y a quelques jours, les vignerons du domaine de l’Arjolle ont posé 11.500 diffuseurs de phéromones afin de limiter les vols de papillons responsables du ver de la grappe (Eudemis et Cochylis).

Cette opération est destinée à saturer l’air ambiant en phéromones pour que les papillons mâles ne retrouvent pas les femelles et limiter ainsi l’accouplement, et donc la ponte. S’il n’y a pas de ponte, il n’y a pas de ver de la grappe : on évite ainsi la perforation des raisins.

Le principe est simple : choisir des ilots suffisamment importants (nous avons choisis trois ilots de 10 à 5 hectares chacun). Puis attacher les micro-tubes poreux contenant les phéromones (ISONET L : le tube rouge sur la photo) directement sur le bois des vignes, à hauteur des grappes., à raison d’une dose tous les 20m² environ. Ces doses de phéromones seront efficaces jusqu’au mois de septembre couvrant ainsi trois générations de vol de papillons.IMG_3004

Cette technique alternative au traitement chimique, appelée « système de bio-contrôle* » était onéreuse il y a encore quelques années, mais sa vulgarisation a permis une diminution des prix. Cette initiative permet de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires sur le vignoble. Elle est en partie financée par le Conseil Départemental de l’Hérault à 60%

Le souhait des vignerons de l’Arjolle serait d’étendre ce travail sur davantage de parcelles, toutefois cela nécessiterait une collaboration avec les vignobles voisins…

 



* Le député Antoine Herth, dans son rapport intitulé « Le bio-contrôle pour la protection des cultures- 15 recommandations pour soutenir les technologies vertes », a donné la définition suivante du bio-contrôle : « Les produits de bio-contrôle représentent un ensemble d’outils à utiliser, seuls ou associés à d’autres moyens de protection des plantes, pour la protection intégrée telle qu’elle figure dans l’approche européenne » (Herth, 2011). Le bio-contrôle est un outil qui peut être utilisé dans le cadre de la protection des cultures et des plantes. Le principe du bio-contrôle est fondé sur la gestion des équilibres des populations d’agresseurs plutôt que sur leur éradication. Les produits de bio-contrôle privilégient l’utilisation de mécanismes et d’interactions naturels, qui permettent de régir les relations entre les espèces naturelles dans le milieu naturel. Le bio-contrôle fait partie intégrante des stratégies de protection intégrée des cultures, et participe ainsi au développement d’une agriculture durable mais aussi biologique.     

( source : Procédures règlementaires applicables aux produits de bio-contrôle Guide pédagogique – Mars 2013)

 

 

 

Partagez cet article !Share on Facebook
Facebook
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email
Pin on Pinterest
Pinterest